Home >> PPA conteste le contrôle par la Guilde des négociations de l’ACP

PPA conteste le contrôle par la Guilde des négociations de l’ACP

Pharmaciens professionnels L’Australie a demandé qu’un nouveau panel sectoriel prenne la relève de la Guilde des pharmaciens dans la négociation des futurs accords de pharmacologie communautaire (APC).

Le panel devrait être composé de représentants de la PPA, de la PSA, de la Guilde et du Consumer Health Forum, indique le syndicat dans sa soumission à la King Review.

Mais la Guilde s’oppose à l’idée d’ouvrir des négociations.

Dans son mémoire, elle soutient qu’elle est le représentant reconnu de la majorité des propriétaires de pharmacies communautaires. Et les propriétaires de pharmacies financent et gèrent l’infrastructure pour administrer les médicaments PBS aux patients.

Cependant, il reconnaît que les points de vue de toutes les parties prenantes devraient être pris en compte.

“Les futures négociations devraient être précédées d’arrangements formels de consultation pour faire en sorte que les points de vue et les intérêts des parties prenantes concernées soient pleinement pris en compte dans les négociations.”

Dans sa présentation de 79 pages, le PPA indique que le flux de rémunération actuel du PBS est simplement basé sur la fourniture de médicaments sans incitation à garantir de bons résultats pour les patients.

Il dit que c’est “dépassé et inefficace, et finalement coûteux pour le système de santé”.

Il dit qu’il n’y a «aucun intérêt pour le consommateur» et qu’il n’est pas incitatif d’améliorer le niveau et la qualité des conseils et de l’information accompagnant le médicament dispensé ou de surveiller les résultats des patients tout en prenant le médicament.

La soumission de l’APP stipule que tout nouveau système de financement doit prendre en compte: